• La naissance de la ville de Villafranca del Bierzo est lié à l'installation des moines de Cluny en 1070, favorisée par Alphonse VI.

    C'est une ville animée où on trouve beaucoup de choses et tout pour le pèlerin.

    On a pu faire changer les bouts en caoutchouc des bâtons d'Elias qui avaient usé lors de mes pérégrinations antérieures.

     

    Vue générale de la ville  où nous sommes arrivés vers 11 heures. Trop tôt, ce super gîte n'ouvrait qu'à 12h30

    et nous avons attendu, à l'abri de la chaleur, dans l'entrée, avec d'autres pèlerins suants et qui semblaient fatigués.

    Nous n'avons échangé aucune parole étant de nationalités différentes.

    Collégiale Santa Maria dans l'échancrure de ce chantier.

    San Nicolas (17ème siècle)

    Le château des Marquis du 16ème siècle fut construit par Pedro de Toledo

    Comme souvent, sur ce chemin, on croise d'horribles statues de Saint Jacques.

    Mais j'ai bien aimé me promener dans cette ville bien propre où ruelles et blasons sont foison.

     

     

     

     

    Vers 13 h 30 nous sommes allés mangé. J'avais envie de légumes et j'ai demandé "una crema de verdura"...

    Et on m'a apporté une soupe aux choux !!! (sorte de soupe galicienne)

    Il m'a fallu faire contre mauvaise fortune, bon coeur

     Il faisait chaud et, sur les conseils de notre hospitalière, nous sommes allés nous baigner dans la rivière Burba.

    Nous avons dédaigné la plage officielle pour aller beaucoup plus près, là où c'était bien plus amusant.

     J'y ai rencontré un couple de français qui venaient de chez eux, donc beaucoup de kilomètres dans les pattes.

    la dame souffrait d'une belle tendinite à la cheville

    et tentait de se soulager à l'eau froide. Ils iraient jusqu'au bout et j'en étais certaine aussi.

     

    Cascade fleurie et jeune-homme heureux.

    Le soir, avant de m'endormir, j'ai écouté Chopin (merci smartphone),

    puis c'est le bruit de la chute d'eau derrière le gîte qui me berçât.

    "La Piedra est un gîte que je recommande : petits dortoirs de 4 personnes séparées par une demi-cloison deux par deux,

    avec draps s'il vous plaît et d'une propreté irréprochable. Les hôteliers sont très accueillants.


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires