• C'est un petit village d'une vingtaine d'habitants.

    J'arrive à mon gîte, c'est le premier en arrivant par ce sentier pentu et caillouteux

    et quand je m'informe du lieu où je pourrais déjeuner, la réponse fuse immédiatement:

    'N'allez pas en face, ce n'est pas bon"

    Bon, on sent l'ambiance, la rivalité, d'autant qu'en face il est écrit sur une pancarte

    "meilleur gîte du village"

    Cette région d'El Bierzo est vraiment charmante.

    Les villages sont coquets, propres et même s'il n'y a pas grand chose à faire ici,

    on peut toujours aller contempler la montagne. ça change de la platitude antérieure.

     

     

     

    Le luxe, mais cher !

    Toit de lauzes et murs pignons à redents (comme dans le Bugey pour les pignons)

     

    Maison à jupette.

    Sur cette photo, un vélo stylisé en souvenir d'un pèlerin allemand dont les freins ont lâché dans la descente et qui est mort ici.

    Après le dîner, alors que j'errais seule, un peu triste et déjà nostalgique dans le village, un pèlerin espagnol m'a entraînée

    pour voir le coucher du soleil sur la montagne.

    Tout un groupe était là. Guitare et chants égayaient cette soirée, alors qu'imperturbablement,

    le soleil petit à petit disparaissait sur mon dernier soir.

    Ce fut un beau moment pour moi, plein d'émotions.

    Quitter le chemin est un arrachement mais demain, je retrouverai les miens !

     

     

     

    (A mettre en grand et en HD)

    La vidéo est un peu lourde et risque de s'arrêter de temps en temps… Désolée


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique