• Je cours presque, je me dépêche, j'ai décidé d'arriver au pied de la cathédrale au moment de l'angélus de midi,

    qui marquera pour moi la fin du pèlerinage depuis chez moi jusqu'à St jacques, même si l'ordre n'est pas tout à fait le bon.

    Il fait bien chaud et je fais à peu près du 5,5 km à l'heure. D'habitude je fais 4 km de moyenne, pas plus.

     

    On longe les berges de la Loire pendant plusieurs kilomètres depuis Brives-Charensac

     

    Chapelle non identifiée, non loin d'Aiguilhe.

    Passage de la Borne

    Je me dépêche de plus en plus, négligeant les quelques photos que j'aurais pu faire.

    Malgré tout, St Joseph m'inspire ainsi que St Michel l'Aiguilhe, perché sur un piton volcanique à 82 m de hauteur.

    Non ! Je n'ai pas grimpé les 268 marches qui y mènent.

    Je l'ai fait antérieurement et ça mérite le déplacement !!!

     

    Il n'est pas encore midi quand j'arrive au pied de la cathédrale. Pari gagné (avec moi-même !!!)

    Rue des tables et entrée de la cathédrale.

    Je me dois d'une petite visite à St Jacques.

    Puis je me dirige vers la sortie de la cathédrale, celle qui m'a vue partir Le premier août 2013

    Je transpire de tous les pores de la peau et j'ai surtout faim et soif.

    Mais ça, ce n'est pas le plus difficile, mon époux m’emmènera au restaurant !

     

    Si cela vous intéresse, je vous convie à suivre le chemin de St Jacques depuis Le Puy jusqu'à...

    ...St Jacques de Compostelle si vous en avez le courage.

    Le début du récit se trouve ici

    il démarre en août 2013

    c'est mon ancien blog. Pour passer d'un jour à l'autre, il suffit de cliquer sur la date du calendrier à droite du récit.

    A partir de Cahors en 2015, il vous faudra aller sur ce lien


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique