• Une nouvelle balade afin de fatiguer un peu Mira, toujours pleine d'énergie à dépenser. Et si je veux qu'elle soit attentive à l'éducation canine de l'après-midi, il faut que je la sorte !

    Deux heures à marcher avec comme point de départ le lac des Lésines proche d'Hauteville, jusqu'au village de Vaux et retour.

    Il y a un beau soleil mais au départ il ne fait que 4° et ce sont les mains dans les poches que nous partons.

     

     

    Un peu plus loin, au sortir du chemin, je vois sur ma droite un troupeau de belles chèvres bien cornues et de leur bouc qui ne les ménage pas.

    Elles sont un peu affolées par la clochette de Mira.

    Un peu plus loin, un panneau ! J'ai enfin trouvé où habite  Monsieur Seguin, le papa des chèvres disparues, mangées par les loups.

     

    Puis c'est le village de Vaux et ses curiosités: la fontaine de 1838, le lavoir de 1865 dont il ne reste que la toiture et qui abrite une autre fontaine édifiée en 2010.

    Le cadran solaire et son hibou.

    En face, une maison où, au-dessus de la porte encadrée par des pierres de taille, une tête de moine. le tout provenant de l'abbaye de St Sulpice du 12ème siècle,

    démantelée au 19ème siècle et vendue pierre par pierre ou même pillée.

    D'ailleurs certaines pierres de la maison sont numérotées m'a dit le propriétaire

    qui m'a emmenée sur l'autre façade où trône un bel ange provenant aussi de l'abbaye mais datant sûrement du 15ème.

    La façade étant en travaux, l'échafaudage ne m'a pas permis une photo correcte de cet ange.

    Dommage pour la guirlande qui gâche un peu.

     

     

     

     

    Retour aux Lésines qui longe le lac par de grands prés.

    Au retour, une bonne bouteille de 1993 m'attendait sur la table du déjeuner.

    Générique de fin de "La chèvre de Monsieur Seguin"


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique