• Le 26 octobre, c'est mon jour !

    C'est celui de ma naissance. Beaucoup de gens détestent fêter leur anniversaire, moi, non !

    Pourtant je suis comme tout le monde, je n'aime pas vieillir et parfois l'anxiété m'étreint,

    surtout quand on a vu sa propre mère arriver dans la grande vieillesse, plus que centenaire et l'angoisse qui accompagne cet âge extrême.

    Aujourd'hui, celà fait exactement 24.837 jours que j'existe et le 7 avril 2018, j'aurai 25.000 jours, vu comme ça, ça force au respect !

    Je vous engage à faire le calcul pour connaître mon âge exact.

    Je suis née un mercredi et donc, on pourrait partir du principe de ne célébrer que les mercredis 26 octobre !

    1955 1960 1966 1977 1983 1988 1994 2005 2011 2016

    Les prochains auront lieu en 2022, 2033, 2039, 2044 et 2050 (on n'ose plus prévoir la suite...) 

     

    Mais qui partagea cet immense honneur de naître le même jour que moi ?

    - Stephen Douglas Rogers, célèbre joueur de baseball (j'avoue franchement que j'ignorais son existence)

     

    Que se passa-t-il en outre ce 26 octobre ? 

    Elisabeth II avec le prince Charles ... photographiés ce jour-là

    Vous remarquerez qu'à l'époque on pouvait habiller les petits garçons avec une robe. (Que dirait-on maintenant si on faisait celà ?)

    Sympathique cette photo.

    Par contre ce jour-là aussi un terrible accident ferroviaire endeuilla la gare de Barbentane (Bouches du Rhône)

    A 9 heures 51, l'autorail express n° 436, assurant la liaison Cerbère à Avignon, composé d'une motrice tractant deux voitures de 3ème classe

    et une voiture de 2ème classe vient s'encastrer à près de 70 km/h dans le hangar de la petite vitesse situé juste après le bâtiment voyageurs,

    à cause d'une rupture d'essieu*

    Ce terrible accident a fait 12 morts et plus de 50 blessés.

    XXVI.X.MCMXLIX

    Ici 

    *  Pour tourner librement, les roues des wagons sont montées entre deux mâchoires dans une boîte remplie d'une graisse très épaisse. Mais, si pour une cause quelconque, cette graisse vient à maquer, l'échauffement est tel que l'essieu qui tient la roue se réduit à sa plus simple expression et se rompt ne pouvant plus supporter le poids du wagon en mouvement. Hélas, malgré tous les progrès techniques en matière de sécurité, c'est toujours une des causes récurrentes des catastrophes ferroviaires…

     

    Et puis j'ai aussi des nouvelles de la météo qu'il faisait à Woippy (en Moselle) en ce mois d'octobre : le temps était si doux que des pommiers et des lilas étaient en pleine floraison...

    Les fraises abondaient sur les marchés, des paniers entiers.

    Qui parle du réchauffement climatique, alors ?

     

    Le numéro du journal officiel paru le 26 octobre et qui relatait la séance de la veille était à 5 francs.

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique