• L'avantage de la campagne-montagne c'est qu'on peut aller où l'on veut, on n'y rencontre pas grand monde.

    Je suis donc allée dans une combe non loin de Cuvéry, la combe de Merlogne.

    C'est un endroit un peu secret que j'aime beaucoup, sauvage à souhait.

    Lors de saisons très humides le creux se remplit d'eau et un petit lac se forme.

    ( Je vous conseille de suivre de lien si vous voulez en savoir plus sur cette combe et sa ferme : ICI )

     

    Quelques restes de neige dans les chemins.

    A Merlogne

    Les tous premiers crocus.

    La ferme sauvée de la décrépitude.

    J'ai toujours connu ce tronc par terre, cadavre célèbre des lieux.

    En été, les troupeaux de vaches paissent en toute liberté.

     

     

    A Merlogne

    La porte de sortie c'est par là.

    Un peu plus loin, la combe de la Vézeronce où se niche la chapelle et sa ferme voisine.

    Retour en Valromey


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique