• Musée Paul Valéry 8

     Abraham Storck (Amsterdam, 1635 - Amsterdam, 1710)

    Vue d'un port méridional.

    Huile sur toile

    Faisant parti de l'école picturale néerlandaise au style baroque

    Ce tableau se présente un peu comme une scène de théâtre.

    L'oeuvre résulte d'un imaginaire, nourri par l'expérience des ports hollandais (chevaux).

    On pourrait reconnaître certains lieux et la présence de la chèvre situerait l'oeuvre vers l'Italie.

    Ceci n'est pas fondamental. L'intérêt réside dans le foisonnement et les activités des personnages.

    Elle est le fruit d'un mélange qui fait parler.

     Yan Pei Ming (Shanghai, 1960)

    Tête 1988 à Sète.

    Huile sur toile

    Quand je suis passée devant cette toile, je l'ai à peine regardée. J'avais l'impression de coups de pinceau et de points blancs. J'étais trop près.

    C'est en me reculant que ce visage s'est imposé, visage assez angoissant pour ma part, presque fantomatique.

    Visage de l'au-delà

     Christophe Vilar (Paris 1947)

    "Le jour se lève, il faut tenter de vivre, 2012"

    Huile sur toile

    Le titre m'a plus interloqué que l'oeuvre

    Ce peintre réalise aussi des dessins, des encres, des aquarelles, des collages et des bois flottés !

     

    Voilà ce qu'il dit des "Bleus de Prusse et d'ailleurs"

    Ce n'est pas un bleu, c'est un éloignement.

    Une frontière qui ne laisserait passer que l'essentiel en imposant sa propre histoire, celle de la réflexion sur la valeur des formes et leurs couleurs,

    une sorte de reflet de l'esprit.

    Une forme picturale où la chaleur des tons et leurs limites n'ont plus le monopole de l'expression mais seulement un rôle secondaire dans la composition,

    une matière première en sorte.

    Seuls ces bleus révèlent la signification des contenus sur la toile en mettant en scène l'équilibre des espaces"

    Beaucoup d'équilibre dans cette toile.

    Hervé Di Rosa (Sète, 1959)

    Concentré Sétois, 1987

    Huile sur toile

    Mouvement français  de la figuration libre

    Di Rosa a étudié le cinéma d'animation à Paris et on y retrouve des éléments de BD

    « Le 26 août : Séance brouzage "à la plage"Olivier »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Septembre à 18:28

    J'aime beaucoup la première même si je ne la verrais pas chez moi. L'école Hollandaise m'a toujours beaucoup séduite. La 2 est un peu inquiétante et les deux dernières ne me parlent pas du tout. Merci de nous faire découvrir ce musée en tout cas, ça vaut la peine d'ouvrir nos yeux à la culture

    2
    Lundi 18 Septembre à 20:12

    Le premier est superbement bien fait.... le deuxième je n'aime pas trop..... le troisième moyen et le dernier moyen aussi. Par contre je ne discute pas le travail que cela suppose je ne suis pas assez experte pour juger. Merci de nous faire connaître c'est toujours intéressant de découvrir.

    Bonne semaine. Biz. Aline

    3
    Kri
    Lundi 18 Septembre à 20:53

    Quand on a le nez sur les choses on ne peut pas bien les voir, il faut du recul

    J'aime beaucoup les couleurs vives de la dernière

    Bonne soirée

    4
    Lundi 18 Septembre à 21:17
    Des styles très différents. J'aime beaucoup la première qui est une tranche de vie croquée dans un port. La deuxième fait un peu peur et je n'aimerais pas l'avoir sous les yeux tout le temps. Mais je la trouve extraordinaire. Comme une bouche qui vomit un cri. La troisième oeuvre me fait penser à un Picasso. Et la 4ème...oula. Je n'aime pas trop.mais que de découvertes! Merci. Et belle soirée.
    5
    Mardi 19 Septembre à 06:56

    je ne vois rien qui me plairait chez moi mais si c'est exposé c'est que c'est beau ... 

     

    6
    Mardi 19 Septembre à 16:55

    Bonjour Martine,

    Heureusement que tu es là pour "m'instructionner" ! Il y a pas mal de temps que je ne suis plus rentrée dans un musée.

    Des styles très différents ... La N°2 m'impressionne ! Je pense que c'est celle de Sète qui à ma préférence.

    Bonne fin de journée. Je t'embrasse

    7
    Sylvie
    Mardi 19 Septembre à 19:38

    Le visage me fait penser à un homme de la Préhistoire et du coup , je ne le trouve pas angoissant .

    8
    Sylvie
    Mardi 19 Septembre à 19:43

    Mais je pense que tout dépend du moment où l'on découvre ce tableau et de l'état d'âme dans lequel on se trouve à ce moment-là .

    9
    Mercredi 20 Septembre à 09:48
    Xtian

    Bonjour Martine

    Hormis peut être le premier tableau, je ne peux pas dire que les peintures de ce billet m'auront fait vibrer contrairement à ceux déjà présentés mais il en faut pour tous les goûts.

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :