• Le 28 juillet 2018 : de Fromista à Carrion de los Condes, 24,1 Km

    Départ quasiment à la nuit : 6 h 30. La platitude totale le long de la route.

    Le temps est nuageux et frais.

    La monotonie de la piste aménagée le long de la route  est rompue par un petit déjeuner à Poblacion del Campo

    et un expresso un peu plus loin à Revenga del Campo. Bar tenu par deux jeunes femmes dont l'une est marseillaise.

    On peut assister au repas des fauves, en l'occurrence deux petits agneaux qui se promènent en totale liberté, y compris dans le bar.

    Il y avait une variante, sans doute plus plaisante mais aussi plus longue et je n'avais pas envie d'en rajouter à mon itinéraire.

     

    Canaux d'irrigation

     

    Représentation sans doute très fantaisiste du parcours.

     

    Le 28 juillet 2018 : de Fromista à Carrion de los Condes, 24,1 Km

      

     

     

    Arrivée à Villalcazar et sa majestueuse église : Santa Maria la Blanca qui fut bâtie selon le mode cistercien, donc roman et achevée en gothique.

     

     

     

    Tombeau de l'infant Philippe, frère et rival d'Alphonse le Sage et de sa 2 ème femme Doña Leonor  Ruiz de Castro (12 ème siècle)

     

    Sur la place, un pèlerin attend patiemment qu'on vienne trinquer et faire un brin de causette avec lui.

    « Le 27 juillet 2018 : De Castrojeriz à Fromista, 26,1 Km - 2Carrion de los Condes »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    jenovefa
    Vendredi 7 Septembre à 19:29

     L'art roman est une architecture très sobre.

    Le patrimoine religieux est riche et bien conservé.

    2
    Vendredi 7 Septembre à 19:47

    des paysages bien austères, par chance il y a de la couleur dans les églises

    3
    Samedi 8 Septembre à 07:48

    bonjour Martine

    tes paysages ( même plats) sont d'une grande beauté par leur angle de prises de vues et leurs couleurs .

    4
    Samedi 8 Septembre à 08:54

    Bonjour Martine

    Un billet varié proposé à notre lecture avec les paysages des champs de céréales jaunis sous l'ardent soleil de la Meseta et la visite de l'église Santa Maria la Blanca. Et pour terminer, le petit verre de vin (un Rioja je pense ?) que ton ami pèlerin t'a offert... 

    Bises

    5
    Sylvie
    Samedi 8 Septembre à 12:16

    Ta 4ème photo est très chouette.

    Toute cette platitude, ça doit paraître interminable.

    Pour moi, ce serait une espèce de purgatoire sur terre.

    En vacances j'ai besoin de collines, d'arbres, de vert.

    C'est vrai que toi tu vis toute l'année dans un cadre exceptionnel.

    Bon week-end Martine.

    6
    Samedi 8 Septembre à 17:29

    J'aime beaucoup la quatrième photo et les agneaux aussi (mais ça tu sais)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :