• Compostelle, 12 août, d’Ostabat à Saint Jean Pied de Port : 22,4 Km

     On est prévenu, à 8 heures nous devons tous être partis, c’est donc ce que je fais, il fait chaud. Mon but au départ était de m’arrêter à Saint Jean le Vieux, 4 kilomètres avant Saint jean Pied de port afin d’équilibrer mes distances. C’était sans compter sur ma bonne forme et le dénivelé faible. Je marche bien, m’arrête peu et suis à Saint Jean le Vieux beaucoup trop tôt. C’est un petit village et je vais sûrement m’emMMMM à 100 sous de l’heure. Je décide donc d’annuler mon hébergement et d’en prendre un à Saint Jean Pied de Port, où d’ailleurs c’est la fête. Par chance, un pèlerin m’indique un gîte où il a retenu, je téléphone et prends le dernier lit disponible au gîte paroissiale (quelle chance, le village est sur bondé!). En plus je fais une sérieuse économie dans mon budget puisque là on ne demande que 15 ou 20 euros (selon finances) en demi-pension contre 40 euros.

     Des routes au départ et quelques propriétés privées. Malheureusement quelques privés ne veulent plus des pèlerins  sur leurs terres car certains ne se conduisent pas bien et il nous faut prendre le bitume. 

    Vous pourrez remarquer qu'il y a beaucoup plus de marcheurs qu'avant sur les photos, ce qui est normal car les trois voies principales françaises se sont rejointes!!!

     Croix de Galzetaburu (1714) qui marque la croisée de voies romaines

     On arrive à Gamarthe, son église mairie, et l’inévitable fronton de pelote basque.

     

     

     C’est un changement total de paysages, peu de maïs, des pâtures et des collines, ouf !

     Approche de Saint Jean le Vieux, château d’Apat et sa ferme.

     

     

     Saint Jean le Vieux était le chemin primitif par où seraient passés Charlemagne et Roland. Des fouilles ont attesté qu’il était situé sur l’itinéraire d’Antonin. Le parcours par Saint Jean Pied de Port s’est développé à partir du 13ème siècle avec le développement des hôpitaux pour les pèlerins fortunés ou non.

     Saint Jean le Vieux.

     Eglise Saint Marie Madeleine et sa double balustrade.

     

     Entrée à Saint Jean Pied de Port par la porte Saint Jacques. Je me rends à l’accueil pèlerins comme tout le monde. On remplit des registres, ce qui permet des statistiques de fréquentation et d’origine des gens.

     

     Rue animée de la citadelle et pont sur la Nive

     

    « Compostelle, 11 août, de Bohoteguia à Ostabat : 23,7 Km, 3ème partieIntermède 3, Balade en forêt entre ombre et lumière »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:40

    Bonjour Martine,

    Ce que c'est joli et verdoyant. J'aime beaucoup la façade de la maison Basque.

    Un billet très agréable plein de sérénité.
    Bonne soirée

    2
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:49

    Ah, Saint Jean Pied de Port, que de souvenirs de 1996 ! j'aime beaucoup cette ville et son église que j'ai visité et photographiée car elle m'a rappelé, par ses escaliers montant à des petites "tribunes", certaines églises bretonnes. Il y a beaucoup de ces églises avec  escaliers en Pays basque.  J'aime tout particulièrement les deux dernières photos

    3
    Sylvie
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 22:59

    Encore de magnifiques photos de paysages .

    Une vraie curiosité , cette église-mairie à Gamarthe !

    4
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 10:53

    Tu en vois du pays! et la meilleure façon de le découvrir c'est à pied. Bravo! 

    5
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 18:16

    tu as déjà fait un bon bout de chemin . je visite chaque endroit à ton rythme , l'intérieur des églises est remarquable avec ces balustrades très typiques dans ce pays .

    6
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 19:14

    On se régale à t'accompagner. Tes photos sont toujours bien choisies et  tes explications nous éclairent beaucoup; merci.

    7
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 09:56

    Hello Martine

    J'avais trouvé cette étape plutôt longue (il est vrai que 18 mois plus tôt j'avais subi une lourde opération du cœur et que si la forme revenait, elle revenait bien doucement). Continuant vers l'Espagne, j'avais traversé SJPP pour gagner Hounto raccourcissant ainsi l'étape de montagne du lendemain vers Roncesvalles.

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :