• Castrojeriz

    Arrivée suffisamment de bonne heure, je n'avais pas grand chose à faire de mon après-midi

    et le château du haut de sa colline me faisait de l'oeil.

    Il faisait très chaud mais tant pis, sans mon sac, je me sentais presque légère.

    C'est parti pour 2 Km de montée sur un chemin bien blanc, de ceux qui éblouissent.

     

    Quelques fleurs comme ces grands chardons sur le bas-côté.

    Arrivée en haut, sa masse s'impose et même en ruines on arrive à imaginer quelle fut sa prestance.

    Hormis un jeune couple, qui prenait son repas, il n'y avait personne.

    Le village paraît bien petit d'en haut.

    Mais ce qui me perturbe le plus, ce sont les centaines d'éoliennes dans mon champ de vision.

    Où que se tourne mon regard, ces géants d'acier sont là qui me donnent le tournis.

     

    Eglise San Juan au clocher roman à terminaison gothique.

     

     

     

    De retour au village, j'admire ces maisons construites en adobe à la chaude couleur dorée.

    C'est un mélange d'argile, de paille, de morceaux de bois...

    Je n'ai pas eu le temps de visiter les autres églises, j'ai préféré me reposer.

    « Le 26 juillet 2018 : D'Hornillos à Castrojeriz, 19,7 KmLe 27 juillet 2018 : De Castrojeriz à Fromista, 26,1 Km - 1 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Septembre à 20:36
    Dédé

    Il faut savoir se reposer au lieu  de crapahuter partout. :-) Tu as raison, ces éoliennes donnent le tournis, il y en a un trop.

    J'admire le buffet de l'orgue dans l'église, magnifique. Bises alpines et belle nuit.

    2
    Sylvie
    Mardi 4 Septembre à 23:51

    Il n'y a rien à faire! Moi non plus je ne les aime pas ces éoliennes!

    3
    Mercredi 5 Septembre à 08:57

    Eh ben, j'admire ton courage, affronter la canicule espagnole pour grimper au castro, il faut le faire !

    4
    Mercredi 5 Septembre à 10:48

    oui , beaucoup trop d'éoliennes ...mais des photos au top

    5
    Mercredi 5 Septembre à 13:03

    Bonjour, me voilà de retour.

    Je comprends que ça te perturbe mais dis toi que pour ouvrir ton ordinateur il te faut l'électricité.

    Une vue magnifique!

    Sur la 1ère photo, les bourgeons avant l'éclosion, il parait que c'est aussi délicieux que les artichauts.

    Merci de ta fidélité.

      • Mercredi 5 Septembre à 13:18

        Le seul problème c'est que pour ouvrir tous les ordinateurs, téléphones et autres… l'éolien est loin de suffire… Très peu productif et pas inoffensif du tout. mais je ferai un article là-dessus sous peu. C'est grave de faire avaler n'importe quoi aux gens!

    6
    Mercredi 5 Septembre à 15:49

    Un bel article de notre grande courageuse. Il faut le faire grimper en plein soleil .....

    La vue y est superbe.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :