• Août 2017: Trieste - 2

    Trieste est une ville italienne, bordée par l'Adriatique, non loin des Alpes dinariques et proche de la Slovénie.

    Elle est le chef-lieu de la région Frioul-Vénétie julienne et de la province de Trieste.

    Le nom slovène de Trieste est TRST (prononcez-le comme vous pourrez).

    Elle compte plus de 200.000 habitants. C'est la dernière ville du nord-est de l'Italie et la dernière ville de l'extrême sud de l'Europe centrale.

    Elle vit de son port qui concurrence celui de Venise, du commerce et du tourisme.

    L'histoire de Trieste est extrêmement compliquée. Ville très ancienne car déjà connue au 2ème millénaire avant JC.

    Entre -177 et -52, elle est sous contrôle romain et se nomme Tergeste.

    Des vestiges rappellent cette époque comme le théâtre romain et un arc appelé l'Arc de Riccardo du 3ème siècle AV JC.

    Après la chute de l'empire romain, la ville passe sous contrôle de l'empire byzantin puis en 788 sous celui des Francs.

    Au 12ème siècle elle devient une ville libre après de nombreuses batailles contre la République de Venise qui l'occupe durant 3 ans

    avant qu'elle ne se donne au Duc d'Autriche en 1382.

    En 1719, Trieste devient port franc, seul débouché maritime de l'empire autrichien.

    Après la première guerre mondiale et la dislocation de l'Autriche-Hongrie, Trieste devient italienne et commence à péricliter car le port offre peu d'intérêt.

    En 1943, quand l'Italie quitte l'Axe, la ville est occupée par les allemands, période sombre de l'ère nazie.

    Le 1er mai 1945, les partisans communistes de Tito rentrent dans la ville. Le lendemain, c'est le tour de la 2ème division néo-zélandaise.

    Allez, courage, on avance!!!

    En 1947, le traité de Paris crée un territoire libre de Trieste, coupé en deux zones: anglo-américaine (très nombreuse et principalement peuplée d'italiens)

    et Yougoslaves (Slovènes et Croates), minoritaires.

    Par la suite en 1954, une zone revient à l'Italie et l'autre à la Yougoslavie.

    En 1977, la Yougoslavie reconnaît l'appartenance de Trieste à l'Italie. En contrepartie, Trieste perd une grande partie de la province d'Istrie.

    Ceci n'est évidemment qu'un résumé (source Wikipedia) que je ne peux que vous conseiller d'approfondir.

    De cette histoire compliquée découle une architecture assez hétéroclite parfois, mélange des genres et des cultures.

    Trieste est une ville très intéressante.

     

    Eglise "serbo-orthodoxe". A quelques rues de là, il y a aussi l'église "gréco-orthodoxe" que j'ai moins aimée.

     

     

    Le canal, vide de bateau pour cette fois.

     

    Là, on est bien en Italie.

    La Bourse

     

    Eglise réformée, 12ème siècle.

    l'Arc de Riccardo

     

    Hôtel de ville

    Cathédrale San Giusto, église du 12ème et façade du 14ème.

    N'ayant pas pu prendre l'ensemble de l'église à cause des groupes présents sur le parvis, je suis allée en prendre une sur internet.

    (http://itinerari.comune.trieste.it/san-giusto-itinerary/)

     

     

    « Août 2017: A Trieste - 1Le 23 août 2017: Stanjel en Slovénie »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Septembre à 18:42

    Ce soir je suis gâtée car j'adore les églises orthodoxes. Ma fille s'est mariée dans celle de Grenoble qui n'a pas beaucoup de charme mais toutes celles que j'ai pu visiter ailleurs, en Grèce, en Russie ou même celle de Nice, je les ai beaucoup aimées. Belle série architecturale

    2
    francoise
    Samedi 9 Septembre à 19:10

    beaux immeubles 

    3
    Bramatan
    Samedi 9 Septembre à 19:55

    Sur la photo de la place principale de Trieste (après la photo de l'Arc romain de Riccardo) la présence d'un drapeau  français (à droite sur la photo) peut étonner. C'est tout simplement l'emplacement du consulat de France. A noter également que le port de Trieste est le plus grand port italien importateur de café (de pétrole aussi, il fournit 40% du pétrole consommé par l'Allemagne, d'où les pétroliers visibles sur les photos d'hier, mais c'est une autre histoire) et que deux conséquences en découlent :

    - C'est le berceau de la firme Illy (un hongrois torréfacteur de café)

    - C'est le grand centre des assurances navales italiennes : Lloyd Triestina, et surtout le groupe mondial bien connu Assurances Generali.

    4
    Dimanche 10 Septembre à 10:50

    Entre tes photos qui  nous montrent une très belle ville ,tes commentaires et ceux de Bramatan nous avons une autre idée de Trieste. J'ai bien aimé ce cliché qui nous rapelle que l'Italie et le scooter sont un très vieux couple. Je me souviens de mon émerveillement de gamin devant les premières Vespa et autres Lambretta.

    5
    Dimanche 10 Septembre à 11:59
    Xtian

    Bonjour Martine

    Dans l'historique très complet (mais certes l'histoire est si compliquée qu'on pourrait écrire des pages), la randonneuse que tu es oublie que Trieste est le point de départ du plus grand trek en Europe la Via Alpina. Pour rentrer at home, tu aurais pu la suivre mais, c'est vrai qu'elle t'aurait demandé un peu de temps disons presque six mois pour atteindre Nice !

    Bises

    6
    JP65
    Dimanche 10 Septembre à 18:30

    Bonjour, magnifiques images avec ces décors d'architecture à tomber. Le raffinement est partout, pour certains monuments ça donne l'impression qu'ils ont été fini hier. Une belle découverte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :