• Le 11/03/2017: Le tour du balcon du Valromey: De Talissieu à Charaillin - 1

    Nous avions déjà fait le parcours depuis Assin (commune de Virieu le Petit) à Charaillin, hameau de Chavornay

    Cette fois nous partons de Talissieu (232 m d'altitude) pour rejoindre Charaillin (588 m).

    Notre altitude maximale sera d'environ 600 m voire un peu plus, ce qui fait un dénivelé de 450 m environ.

    C'est beaucoup de montées raides avec les cuisses qui brûlent et la même chose en descente pour les genoux.

     

    Talissieu est un village du Bas-Bugey, d'environ 450 habitants (Talissieu et Ameyzieu sont réunis depuis le 14ème siècle).

    Il s'étend non loin d'Artemare, entre les marais de Lavours et les reliefs du Valromey; entre la rivière Séran et les contreforts du Grand Colombier.

    Le nom du village proviendrait d'un certain Talissius, possesseur du domaine.

    Dans la région, on rencontre énormément de village qui se termine par IEU pour les mêmes raisons.

    Vers le 4ème siècle, le village fit partie du diocèse de Genève. Vers 1145, ce village est cédé au monastère clunisien de Nantua.

    La commune profite de la proximité de Culoz et Belley car elle n'a pas elle-même de développement économique.

    Elle a possédé des vignes qui furent anéanties par le phylloxéra au 19ème siècle.

    Brillat Savarin cite le nom de Talissieu dans sa "physiologie du goût"

    à propos d'un curé et d'une "magnifique anguille prise dans les eaux limpides de Serans"

    Maurice Renard situe son roman "Le péril bleu" à Talissieu et dans les environs.

    (Source Wikipedia)

     

    Ce village regroupé autour de son église et du four à pain, recèle de très belles maisons de style renaissance.

    Il n'y a pas de cantonnier et c'est une habitante qui manie ce jour-là le balai pour ramasser les feuilles dans le caniveau de pierres.

     

     

     

    Puis nous prenons le chemin des chèvres et on comprend vite pourquoi: ça grimpe très raide et pendant longtemps.

    Il fait chaud et on "tombe la veste".

    Un petit bac sous une source atteste de l'ancienne activité pastorale.

    C'est le printemps et les fleurs éclatent dans la lumière vive de ce début d'après-midi: primevères, violettes bleues ou blanches...

     

                          

                       Le sentier est agréable même sous l'effort et nous arrivons à du presque plat où enfin la vue s'offre à nous.

    (Suite demain)

     

    « Le 10/03/2017: Le réveil du lézardLe 11/03/2017: Le tour du balcon du Valromey: De Talissieu à Charaillin - 2 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Mars à 18:03

    Je ne connais pas du tout l'Ain en dehors des Dombes et du parc animalier de Villars-les-Dombes mais c'est assurément un beau village que celui-ci

    2
    Dimanche 19 Mars à 19:41

    C'est charmant et plein de sérénité. On voit que le printemps arrive maintenant.
    Bon début de semaine.

    3
    Dimanche 19 Mars à 20:26

    Cela fait toujours un bien fou d'arriver à du plat alors qu'on a passé beaucoup de temps à souffrir dans la montée. J'aime bien ce village qui respire la tranquillité. C'est une région que je ne connais pas bien mais tu nous en montres des trésors. Merci. Belle semaine.

    4
    Lundi 20 Mars à 01:25

    J'ai toujours beaucoup de plaisir à revoir ces petits villages qui semblent un peu hors du temps. Bien sur on ne passe pas dans ces villages on y vient ça change beaucoup de choses. 

    5
    Lundi 20 Mars à 09:49

    Bonjour Martine

    Même si je fais de temps à autre des incursions dans l'Ain, il me faut bien avouer que je connais fort peu les balades de ta région hormis celles vers le Grand Colombier.

    Bises

    6
    Lundi 20 Mars à 18:02

    de beaux endroits dans ta région . il me semble connaitre de nom Virieu mais est ce le même , je ne sais pas . 

    belles demeures et belles fleurs bien prises .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :