• Une transhumance

    Malgré une grossesse plus qu'avancée,

    c'est à cheval que Manon dirige la transhumance d'une partie des chevaux vers des prés d'été à une bonne demi-heure du club.

    Beau temps chaud mais que du plaisir.

    Les jeunes sont montés à cru, moi non !

     

     

     

    Give me le petit étalon reproducteur.

     

    Vive la liberté. Ils resteront là jusqu'en septembre quand bébé sera né

     

    « Le 18 juillet 2018, préparation - 1Le 20 juillet 2018, préparation - 2 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Juillet à 19:56

    ah que j'aime les voir gambader libres et crinières au vent!

    beau gosse le petit étalon, il va faire des ravages.

    2
    Sylvie
    Dimanche 22 Juillet à 23:12

    Vive la liberté!

    Ta dernière photo est superbe.

     

    3
    Lundi 23 Juillet à 07:46

    c'est joli ces chevaux qui courent en toute liberté et tous de la même couleur.

    4
    Samedi 29 Septembre à 09:02

    Eh bien, j'imagine que toutes ces crinières au vent ont dû reprendre le chemin de la plaine ces derniers jours.

      • Samedi 29 Septembre à 19:26

        Et oui mais la plaine, c'est un bien grand mot. Ils sont passés de 850 m à 750 m

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :