• Santa-Cruz, place centrale

    Texte: Edmine,

    Photos: Marton

      

     7 et 8 septembre (1ère partie)

     Vers 6 heures du matin, dans la nuit fraiche, et après avoir enduré environ 60 000 secousses, arrivée à la gare de Santa Cruz au prix d’une progression ponctuée de coups de sirène dans une agglomération qui semble interminable. Santa Cruz  s’approche des deux millions d’habitants. C’est la plus grande ville de Bolivie, et la plus prospère grâce au gaz et au pétrole. Attente du guide chargé du transfert qui arrivera avec une heure et demie de retard. Il fait alors grand jour, la ville est brouillonne mais chaleureuse. Le commerce est à base d’innombrables petites boutiques où on vend de tout dans le plus grand désordre. Toutes les banques sont gardées par des vigiles armés d’un fusil mitrailleur. Le nombre de « clinicas dentales » est affolant. Mais le nombre d’édentés l’est tout autant. Peu de porteurs de lunettes et peu de fumeurs, tout cela est trop cher. Les masures écroulées et les bureaux ultra modernes se côtoient sans ordre défini. Les motos transportant un conducteur casqué mais aussi une femme non casquée portant son enfant dans les bras ne sont pas rares. Le thermomètre monte rapidement vers les 35 degrés, chaleur humide. Le plan est celui de toutes les villes du continent ou presque : quadrillage régulier délimitant des « cuadras » dont une cuadra centrale évidée pour devenir la place  où convergent toutes les activités. Sur cette place centrale se trouvent invariablement la cathédrale, la mairie et le gouvernement de la région.

    Aucun édifice n’est chauffé puisqu’il ne fait jamais froid, sauf en cas de coup de vent du sud (surazo) et alors : glagla.

     

     

     

    Système de douche dangereux: elle ne chauffait pas, j'ai touché et me suis pris un coup de jus (encore un coup de cloclo!)

     

    Deux mennonites (dont on a parlé précédemment) dans une rue.

     

     

    Cathédrale sur la place centrale

     

    Gouvernement de la région

     

    Vue sur la place depuis la tour de la cathédrale

     

    Une rue "chic"

    « L'express orientalHistoires de la rue à Sanra-Cruz »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 18:32

    On continue le voyage avec plaisir et je trouve l'église magnifique (entre autres)

    2
    françoise
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 19:21

    je vais devenir Mennonite...

    j'aime beaucoup ce voyage que nous faisons dans vos pas

    à bientôt 

    3
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 07:40

    Ah, vraiment , la photo des Mennonites est ma préférée. Superbe voyage que je partage avec toi pour mon plus grand plaisir. Bon week end. Chinou

    4
    Samedi 10 Octobre 2015 à 07:26

    Je note que la place parait propre et les batiments tout comme la cathédrale semblent bien entretenus. Texte et photos sont excellents.

    5
    Samedi 10 Octobre 2015 à 19:24

    Bon, me revoilà pour continuer avec plaisir cette visite bien documentée de vous deux.

    Je vais te dire ce qui me frappe ... ce sont ces fils  ( je fais une allergie aux fils) alors là ......  Puis le popotin de la dame !

    J'ai grand plaisir à vous suivre .... allez je comble mon retard et je continue !

      • Samedi 10 Octobre 2015 à 20:44

        Ben alors là, Elisa tu es mal barrée avec les fils! Il faut s'y faire, c'est comme ça, ça fait partie du pays et j'ai presque fini par leur trouver du charme, imagine-toi !

    6
    Samedi 10 Octobre 2015 à 22:20

    Bonjour une nouvelle fois  ces 3 billets sont très beaux par leur couleurs et la vie comme vous disiez bouillonnante, c'était un vrai plaisir de vous suivre, très bonne continuation!! yes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :