•  Je ne sais plus depuis combien de jours il pleut, il vaut mieux ne pas regarder en arrière et se dire qu'on nous promet le soleil les jours prochains (manque de bol, justement les jours où je travaille).

    Il faut sortir quand même sous peine de tourner en rond dans la maison, surtout Mira qui a besoin de se dépenser.

    Allez, c'est parti pour ce qu'on appelle "le tour de Rubia" car c'était la balade qu'on faisait avec elle les derniers temps de sa vie.

    4 kilomètres, soit environ une heure de promenade.

    Mais aujourd'hui, ce n'était pas du gâteau: parapluie oblige, pantalon plus ou moins étanche et attention, le Séran est en crue ce qui peut s'avérer mortel, comme vous l'allez voir !

     

    D'abord un bout de route qui descend vers le petit pont qui enjambe le Séran, pont étroit, j'ai un peu la trouille et tient Mira en laisse très serrée derrière moi.

    (mettre la vidéo en grand, c'est plus impressionnant)

     

    Puis on remonte sur la route de l'autre côté, on tourne à droite en haut pour rejoindre la piste qui redescend de nouveau vers le Séran au lieu-dit le pont des Tines

    C'est de nouveau la furie et même si le pont est plus large, je tiens ma chienne à l'œil, pas question de désobéir !

    (A mettre en grand)

     

     De l'autre côté du pont, c'est idem...

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires