• Musée paul Valéry - 10 et dernier

    Colette Richarme (Canton en Chine, 1904, Montpellier 1991)

    Sa mère l'initie à l'art très tôt. Elle a été marquée par la Chine où elle a vécu jusqu'à la mort de son père, négociant soyeux, ce qui les oblige à rentrer en France.

    Ils arrivent à Lyon juste avant la première guerre mondiale et mènent une vie austère.

    Puis s'installent à Albertville où elle se marie.

    Elle démarre vraiment sa vie d'artiste lors de son emménagement à Montpellier où elle présente sa première exposition personnelle. 

    Phare, 1957

    Huile sur toile,

    François Desnoyer dont nous avons déjà parler précédemment (cliquer sur "dont").

    La grande plage de la corniche, Sète 1947

    Huile sur toile

    Jean Hugo (Paris, 1894 - Lunel, 1984)

    Au passage, on notera ces deux dates qui comportent les mêmes chiffres...

    C'est l'arrière petit-fils de Victor Hugo. Il naît dans une famille anti cléricale mais se fera baptiser quand il aura la trentaine et deviendra un fervent chrétien.

    Il grandit dans une famille bourgeoise lettrée et participe à la grande guerre.

    Il travaille avec les grands artistes de l'époque (Cocteau, Radiguet, Picasso)

    Sa peinture reste limpide et simple.

    Il épouse Lauretta qui lui donnera 9 enfants en 7 ans !!!

    La plage d'Estartit, 1953

    Huile sur toile

    Les joueurs de boules, 1971

    Huile sur toile

    Gabriel Couderc (Sète, 1905 - Sète, 1994)

    « J’ai choisi Gabriel Couderc parce que j’aime la peinture figurative.

    Il a apprécié tous les peintres modernes depuis le début du XXe siècle.

    La peinture, c’était sa vie. Il incarne la suite de l’impressionnisme.

    Son grand peintre, c’était Cézanne, il a admiré Frédéric Bazille, Matisse, Marquet... Il était d’une grande gentillesse, très doux, calme. »

    Jean-Claude Réno (Gabriel Couderc à la galerie Réno)

    Le port de Sète le matin, 1948

    Le repas , 1936

    Paul Valéry

    Il est amusant de comparer le repas précédent où chacun mange à sa manière, où les principes sont absents

    avec celui de Paul Valéry, repas bourgeois par excellence... Et on ne met pas les coudes sur la table, et on n'étale pas ses abattis !

    Salle à manger, rue de Villejust au petit jour

    Encre et aquarelle sur papier

    Et pour finir, un portrait de lui, fait par lui et qui s'intitule:

    MOI, 1894

    Aquarelle sur papier

    « Les tarpansLes bêbêtes du jardin »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Octobre à 17:57

    J'aime beaucoup les deux toiles de Jean Hugo et l'aquarelle finale ainsi que Gabriel Couderc.

    2
    Mercredi 4 Octobre à 07:10

    c'est le moi que je préfère , pour les autres c'est leurs couleurs .

    3
    Mercredi 4 Octobre à 09:27
    Xtian

    Bonjour Martine

    Cinq peintres au style assez proche et que finalement j'aime assez avec une préférence pour Jean Hugo.

    Bises

    4
    Kri
    Mercredi 4 Octobre à 11:45

    J'aime beaucoup les premières dans les palettes d'orangés

    5
    Vendredi 6 Octobre à 16:43

    Je découvre Gabriel Couderc et j'avoue être assez fan. Ce sont des tableaux à regarder d'assez loin comme beaucoup . Le repas avec ses personnages comme taillés dans le brut me font un peu penser à du Toffoli. 

      • Dimanche 8 Octobre à 19:22

        Et moi je ne connaissais pas Toffoli. Si j'avais su, j'aurais cherché ses oeuvres quand j'étais à Trieste puis qu'il était de là-bas!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :