• Le bestiaire 2

    C'est en 1984 que nous emménageâmes dans l'Ain.

    Nous avions Nouba toujours, bien vieux cependant et Pirouette que nous avons adopté, la sauvant ainsi d'une euthanasie certaine, elle avait 3 semaines.

    Ce fut une chatte peu commode capable de nous mordre d'un coup sous la caresse, elle vécut jusqu'à l'âge de 17 ans.

     

     

     

    Nouba nous quitta à l'âge de 13 ans et quelques semaines plus tard, arriva Ciboulette, une autre épagneule qui partagea notre vie pendant 14 ans

    et nous fit la surprise à ses premières chaleurs de convoler avec un beau prince charmant...

    Deux mois plus tard... Tosca qui fut adoptée mais malheureusement pas très bien traitée, très mal nourrie et morte trop jeune.

     

     

    Mais je vis plus grand encore et Aramis arriva dans ma vie en 1999, âgé de 10 ans: sacré coquin qui m'en fit voir plus d'une fois !!!

     

     

    A suivre...

    « Le bestiaire 1Le bestiaire 3 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Février 2017 à 18:23

    Un joli bestiaire qui doit être émouvant pour toi parce qu'il revient sur les pages de ta vie

    2
    Vendredi 3 Février 2017 à 19:19

    C'est avec plaisir que je continue.

    Tout de suite m'est venu à l'esprit ceci ( ..... fais attention à Mira lorsqu'elle va avoir ses premières chaleurs) ... Il ne faudrait pas qu'elle fasse comme Ciboulette.

    3
    Sylvie
    Vendredi 3 Février 2017 à 19:19

    Adorables , tes 4 petits-fils sur le dos d'Aramis  !

    Il faut qu'Aramis soit quand même devenu drôlement patient pour se laisser faire cette "coiffure " compliquée !

    La dernière photo est magnifique .

      • Vendredi 3 Février 2017 à 21:17

        ça a pris deux heures pour le coiffer, oui, c'est un calme et il l'est resté mais un dominant avec un sacré carafon !

    4
    Vendredi 3 Février 2017 à 19:52

    Un retour en arrière de tes amis à poils, mais aussi de périodes de ta vie. :-) 

    5
    Samedi 4 Février 2017 à 00:33

    D'avoir la possibilité de vivre avec des animaux est une richesse intellectuelle. Elle permet de s'ouvrir au monde et l'on s'aperçoit que l'on reçoit plus que l'on ne donne.

    6
    Samedi 4 Février 2017 à 08:44

    Amusante rétrospective quasi ... familiale !

    7
    Samedi 4 Février 2017 à 10:05

    Merci pour cette rétrospective très émouvante

     

    8
    Dimanche 5 Février 2017 à 07:16

    les quatre petits sur le dos du cheval et le portrait sont magnifiques . de beaux souvenirs .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :