• Le 29 juillet 2017: Burgos - 1

    Burgos se trouve au centre du plateau de la vieille Castille et a une origine militaire.

    La ville a été fondée en 884 sur la demande du roi Alphonse III de León par le comte Diego Rodriguez

    afin de repeupler les contrées reprises aux musulmans et les défendre.

    Capitale du comté de Castille en 930 puis du comté de Castille et León en 1037,

    Burgos devient le siège d'un évêché en 1074, tout ça dans une économie prospère comme en témoignent tous les monuments de la ville.

    La cathédrale, dédiée à sainte Marie Majeure, création de l'art gothique flamboyant est le joyau de la ville, déclarée patrimoine de l'humanité par l'Unesco.

    La première pierre fut posée en 1221 et fut solennellement consacrée en 1260. A peine plus de 30 ans, c'est prodigieux !

    On peut pénétrer dans la cathédrale par la porte principale (portail du pardon) mais on se trouve vite devant une grille.

    On a accès simplement à deux chapelles pour le culte, le reste est payant et on rentre par le côté, le portail du Sarmental.

    Après 30 Km dans les pattes et malgré la douche réparatrice, j'étais bien fatiguée et déambuler dans cette cathédrale splendide ne fut pas facile,

    d'autant que l'audiophone que j'avais pris pour me guider débitait les explications, très intéressantes mais d'une voix tellement monocorde que c'était lassant.

    Une multitude de chapelles, toutes plus riches les unes que les autres.

    On peut ne pas aimer mais on ne peut pas rester insensible à tant de travail effectué par de grands maîtres de l'époque.

    Bien entendu, si l'église date du 13ème, il y eut des remaniements au 15ème et 16ème siècle.

    Je vous livre quelques unes de mes photos. j'en ai tellement pris que j'ai dû faire un gros effort de sélection.

    Je suis souvent incapable de vous donner les noms, il m'aurait fallu un carnet et un crayon pour tout noter, ce que je n'avais pas.

    Quand je retournerai à Burgos pour continuer le chemin, j'essaierai de revisiter de façon plus rationnelle.

     

    Devant le parvis, des danseurs en costume se préparaient pour une fête.

    La place de la cathédrale.

    Porte du Sarmental qui est la porte la plus ancienne.

    Le christ en majesté est entouré d'apôtres et d'évangélistes.

     

     

     

     

     

    Coupole étoilée de la chapelle du Connétable.

     

     

    Retable du maître-hôtel

    Voûte étoilée de la croisée du transept

     

     

    Dans le cloître.

     

    Sous peine de faire exploser le système, je me contenterai de ces quelques photos.

    « Le 29 juillet 2017: De San Juan de Ortega à Burgos, 30 KmLe 29 juillet: Burgos - 2 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Août à 19:07

    Coucou. Ah, cette fois-ci, je vois tes photos. Elles s'affichent toutes. Mes préférées, la première parce qu'on y voit l'ensemble et la 2ème pour son côté vivant. L'intérieur de la cathédrale est très beau, surtout cette belle rosace. Par contre, je trouve toujours dommage que l'on doive payer pour visiter un monument religieux. Bises alpines et belle soirée.

    2
    Sylvie
    Mercredi 30 Août à 15:26

    Dans cette série , j'aime tout particulièrement la rosace ainsi que la voûte étoilée qui est une vraie merveille .

    3
    Jeudi 31 Août à 00:58

    Effectivement quel travail. C'est la première fois que je vois une représentation de la vierge donnant le sein. L'ensemble est magnifique . Les tours d'angle sont vraiment d'inspiration Maure.

    4
    Jeudi 31 Août à 06:34

    c'est vrai qu'on ne peut qu'admirer le travail fait pendant tous ces siècles et qui restera encore pendant longtemps .

    la porte et la rosace sont très belles et c'est toujours intéressant de visiter les églises , il y a quelquefois de bien belles choses .

    5
    Jeudi 31 Août à 14:30

    C'est un très beau partage Martine et je t'en remercie.
    C'est la première fois que je vois une vierge le sein nu dans une église !

      • Jeudi 31 Août à 18:32

        Et bien tu vois, il faut un début à tout...

    6
    Vendredi 1er Septembre à 19:23
    Xtian

    Beau billet si bien illustré. Il faut féliciter la pèlerine qui malgré les kilomètres a trouvé le temps de déambuler dans la cathédrale et de nous en avoir rapporté de si jolis clichés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :