• Le 27/02/2017 : D’un pont à la passerelle - 2

    Puis le ruisseau apparaît. En fait, au cours de sa descente, il se perd dans les rochers pour rejoindre des nappes souterraines et ressortir en résurgence.

     

    Par endroits, les petits cailloux sont verdâtres.

     

     

    ça y est, nous y voilà, passerelle en vue !

    Et là, pris depuis la passerelle, c'est un petit aperçu de la suite, quand il y aura moins d'eau, peut-être l'été prochain.

    Retour par le chemin...

    « Le 27/02/2017 : D’un pont à la passerelle - 102/03/2017 Aux Solives - 1 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Mars à 17:50

    La 1 et la 3 sont mes préférées

    2
    Jeudi 9 Mars à 18:41

    l'eau est claire .et la 1 et 3 sont belles et lumineuses .

    3
    zelindor
    Jeudi 9 Mars à 20:09

    Par monts et par vaux ! la vie de Martine et Mira 

    4
    Jeudi 9 Mars à 20:22

    Il est bien sec pour la saison , des gens pompent , ou il y a un petit barrage ?; c'est très plaisant  ,  j'aime beaucoup l'ambiance de la seconde photo , et une miss bien attentive , chance 

      • Jeudi 9 Mars à 20:36

        Non, ce ruisseau se perd dans la terre, il ressort en résurgence plus loin. Il y a une paire d'année, il était beaucoup plus actif.

    5
    Jeudi 9 Mars à 21:15

    J'aime beaucoup me balader en bordure des ruisseaux. L'eau qui s'écoule calme et apporte sérénité. Sans doute la même chose pour la belle bête noire. Merci!

    6
    Vendredi 10 Mars à 01:15

    Bien belle balade et toujours de belles photos qui rendent compte d'une nature encore sauvage et ça fait du bien. Aurais tu des nouvelles des problèmes d'éboulement à CULOZ ?.

    7
    Mardi 14 Mars à 16:13

    Bonjour Martine

    C'est quand même un sacré crapahut que de remonter le cours de ce ruisseau ! En tous cas, il y en a une qui se mouille les pieds avec plaisir ...

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :