• Le 11 juillet 2018: A Paris - 2

    Nous poursuivons notre balade dans les lieux illustres de Paris et, après l'Arc de Triomphe, c'est évidemment la Concorde !

    (dommage pour les tribunes)

     

    L'hôtel Crillon

    Dans la rue Royale vers la Madeleine

    Jésus-Christ séparant les bons des méchants lors du jugement dernier.

     

    Histoire de baver un peu, nous allons chez Fauchon,

    Où une gentille dame a proposé du saucisson en dégustation à mon petit fils…

    … Qui n'en voulait pas.

    Quant à nous, RIEN, NADA !

                                        

    Il est l'heure de rentrer, c'est l'horloge de l'ancien bâtiment de la compagnie des Wagons-lits qui nous le dit

    Le problème est qu'elle n'était pas à l'heure.

    « Le 11 juillet 2018: A Paris - 1Le 12 juillet 2018: Lyon, le Grand Hôtel Dieu »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juillet à 15:36

    ton petit fils n'a pas encore appris que le saucisson de chez Fauchon est autrement bon que le Justin Bridou ...j'espère que la dame vous l'a donné quand même . ça plus le caviar ...

      • Mercredi 18 Juillet à 17:24

        Non, mon petit fils ne mange aucun saucisson même pas le Justin Bridou. Et à nous, elle n'a rien proposé !!! Ne parlons pas du caviar.

    2
    Jeudi 19 Juillet à 20:52

    Compte tenu du prix du caviar, en faire goûter aux manants (lol) risque de mettre en péril l'équilibre financier de Fauchon. A un certain moment de ma vie j'ai eu l'occasion d'en consommer pas mal mais je n'ai jamais trouvé ça formidable.Ce n'était pas le prix qui me rebutait puisque je l'avais gratuitement c'était donc bien le gout. Le mien était Russe.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :