• A la Saint Nicolas

    Je n'ai jamais fêté la Saint Nicolas mais j'ai souvent entendu parler du Père Fouettard quand j'étais une petite fille pas sage.

    Ce temps est loin et peut-être ne suis-je pas vraiment plus sage mais en ce jour de pluie ininterrompue,

    je promène Mira dans la campagne, bottée et parée d'un grand parapluie.

    ça dégoulinait partout et je me demande si on ne va pas rattraper le déficit en eau: notion des vases communicants.

    A la grande sécheresse, suit une période de pluie incessante ou presque.

    Temps bouché mais de petites choses attirent mon attention.

     

    Les arbres continuent de danser le long du chemin, certains encore parés de leurs coiffures d'or qui illuminent ce temps exécrable.

     

     

    « Le 4 décembre : Journée marquée par le chiffre 47Le 7 décembre 2018: Du jaune »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Décembre à 07:42

    bonjour Martine

    comme toi j'ai entendu parler du père Fouettard sans bien savoir qu' il était .

    la pluie , le temps gris quelle galère mais il faut sortir le chien et l'essuyer ensuite pour ne pas qu'il se frotte sur le canapé ...

    tu trouves quand même quelques photos à faire . ces arbres encore dorés , des chênes peut être , égaient le paysage .

      • Vendredi 7 Décembre à 08:05

        Je crois qu'en cherchant bien, il y a toujours quelque chose à photographier… Même mouillé

    2
    Vendredi 7 Décembre à 10:40

    bonjour Martine , certes, il faut au moins un chien par ce temps n'est ce pas et Mira sûrement n'entend pas passer un jour , ni nous d'ailleurs une fois l'habitude prise , oui toujours quelque chose à  voir mais chien veut pas toujours s'arrêtersarcastic

    3
    Vendredi 7 Décembre à 11:24

    Et pourtant, dans ces paysages nappés de pluie, il y a de la beauté. Mais la neige arrive. On en annonce environ...1 mètre par chez moi. Pour l'instant, le temps est encore bien doux mais on sent quelque chose dans l'air qui change.

    Quant à la Saint-Nicolas, j'ai quelques souvenirs d'enfance: des biscômes et des mandarines. Et hier soir, mon âme m'a rapporté un très joli biscôme. ;-) Bises alpines et belle fin de semaine.

      • Vendredi 7 Décembre à 19:00

        Je ne savais pas que les âmes faisaient la cuisine. C'est une bonne nouvelle !!!

        Je vais demander à la mienne de faire le dîner, justement j'ai la flemme !

    4
    Samedi 8 Décembre à 14:27

    Ta photo 2 et 3, je ne sais pas si tu as fais un traitement mais c'est super beau. De vrais tableaux.

      • Samedi 8 Décembre à 16:40

        C'est en zoom et très peu transformées, juste un peu foncées. Il pleuvait c'est peut-être pour ça.

    5
    Dimanche 9 Décembre à 09:21

    J'aime beaucoup le côté cotonneux  qui rend les arbres plus doux. C'est vrai qu'il y a toujours quelque chose à photographier c'est une grande motivation pour la marche,c'est presque le but principal. En Alsace ou en Allemagne j'ai vu de nombreuses fois le père Fouettard qui précède St Nicolas . C'est très amusant de voir le frémissement des enfants à son arrivée en tenue sombre le visage souvent noirci au bouchon.Il fait claquer son long fouet de cuir. A chaque claquement les enfants tressautent et se raidissent s'il s'approche d'eux. Un instant plus tard c'est l'explosion de joie et de bonheur à l'arrivée du St qui distribue gateaux au pain d'épices et bonbons au miel. Ce qui est agréable c'est que la tradition se perpétue dans presque tous les villages et qu'elle touche petits et grands dans la même ferveur.

    6
    Dimanche 16 Décembre à 12:11

    Pas très sage en effet Martine, que se balader sous la pluie. Tu me diras Mira ... Oui mais quand même !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :