• 15 novembre 2017: Petite transhumance

    Il fallait juste emmener les vaches à l'étable.

    Certaines vont bientôt vêler et le propriétaire devait venir les chercher pour les redescendre en bétaillère chez lui.

    Elles ont passé tout l'été, ici, en pension.

    pas si simple de leur faire parcourir les quelques centaines de mètres et parfois, pour un brin d'herbe, elles s'égarent par-ci, par-là,

    pas toujours motivées par le seau de grain agité devant elles.

    Mon rôle était juste de les empêcher de descendre la route.

     

     

    Les chevaux, Shiloh en tête, étaient impressionnés par ce remue-ménage et galopaient en tous sens, queue en l'air, oreilles pointées.

    On notera aussi leur propreté ! Mais hiver oblige, il faut ménager les prés.

    ils ne sont plus à l'herbe mais plutôt dans la boue et rentrés au box la nuit.

     

     

    « Le 13 novembre 2017: vues sur le ValromeyLe 18 novembre 2017: Le plateau de Brénod »

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Novembre 2017 à 08:15

    Mais elles n'ont pas de cloches ces vaches? Si elles n'en ont pas, ce ne sont pas de vraies vaches! ;-)

    Bises alpines.

    2
    Lundi 20 Novembre 2017 à 08:17
    Pastellle

    Quand j'ai suivi une transhumance il y avait différents animaux mélangés, et on a perdu une demi heure à cause d'une vache qui s'était échappée. Ce sont vraiment des coquines. :)

    Les chevaux sont jolis au galop, mais il va y avoir du boulot de nettoyage. :)

    3
    Lundi 20 Novembre 2017 à 09:45
    Xtian

    Et si une vache s'était perdue tu aurais des remords ?

    4
    Lundi 20 Novembre 2017 à 10:56

    En effet, je me souviens, enfant, avoir aidé à changer les vaches de parc, toute une histoire!

    5
    Lundi 20 Novembre 2017 à 13:22

    J'espère que les chevaux sont comme mes chiennes (poils auto nettoyants)

    En plus de ça, ils adorent se rouler.

    Ces charolaises ne sont pas très habituées aux humains car toujours libres, cela devait être sportif !

    Bon lundi. Bises

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 13:37

        Elles sont assez sympas ces charolaises mais elles avaient été mises quelques jours plus tôt dans un pré où il y avait de l'herbe alors; le quitter fut assez difficile.

        Et oui, à chaque fois qu'on monte les chevaux, le brossage prend un bon bout de temps et quand on les remet au paddock, ils se roulent de nouveau GRRRRRRR...

    6
    Lundi 20 Novembre 2017 à 15:01

    bonjour Martine 

    ce n'est pas moi qui aurait empêché les vaches de prendre un autre chemin , je les trouve trop impressionnantes .

    les chevaux seront contents de passer au karcher !!!

    7
    Lundi 20 Novembre 2017 à 21:07

    Shiloh égale à elle même , la robe blanche salopée avec bonheur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :